Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.

Publié le par chauve-stephane

Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.

Avril. Partir vite, prendre la route et arriver à ISLEA à Avermes. Car ce soir, c'est le retour de Brune. Je l'avais quittée en 2012 au pied d'une scène. Elle m'avait annoncé un album pop rock prévu pour février 2013. Mais voilà, nous sommes encore au pied d'une scène mais cette fois en avril 2019. L'album arrive enfin avec quelques années de retard. 

Reçu par la formidable équipe d'ISLEA, je me faufile dans les loges. Brune raconte ses dernières années et les raisons du long cheminement de ce dernier opus qui est à présent dans les bacs.  Que dire du concert? Intimité, proximité et complicité. Juste un très belle soirée... 

"Sombre animal" est un album qui lui ressemble: un peu rock, un peu pop avec une pincée d'électro. Tout est bien pensé et équilibré. Ce sont des chansons plus matures dans lesquelles nos ressentis et les relations entre humains sont passés à la loupe. 

 

Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.

La dernière fois que l’on s’est rencontrés, tu me présentais ton premier album  «Brune ». Nous étions en2012 et ton nouvel album devait sortir en février 2013.Tu reviens aujourd'hui avec un nouvel album « Sombre animal» mais nous ne sommes pas en février 2013. Que s'est-il passé en 9 ans ?

Effectivement j'avais un album de prêt. Mais ce fut compliqué après mon premier album qui était plus pop rock. Les maisons de disques voulaient un autre « Rupture Song » qui était très diffusé à l'époque. Mais ce titre n'était pas celui qui me représentait le plus. J'aime les choses plus torturées et plus sombres. J'ai donc décidé de mettre cet album de côté et avec Valentin (mon réalisateur et musicien) on a décidé de former un groupe qui s 'appelle Cavale. On a sorti un EP. C'était une musique plus particulière, beaucoup plus électronique. Mais malheureusement en France c'est un peu compliqué de faire vivre ce genre de musique. Et puis après cette aventure j'ai voulu revenir à Brune.

Tu as voulu court-circuiter Brune en te lançant dans ce nouveau projet ?

Je ne savais pas si je voulais arrêter Brune mais c'était le moment de faire une pause et de mettre ce projet en stand-bye. J'avais envie de faire autre chose. Mais il faut reconnaître que j'étais frustrée de ne pas jouer mes chansons. Je rencontrais des gens qui me disaient : « Alors tes chansons ? C'était pourtant bien... ». Ca m'a fait beaucoup réfléchir et j'ai finalement décidé de sortir mes chansons car j'avais trop peur de le regretter plus tard. J'ai fini mon disque en reprenant des chansons du deuxième album qui n'était jamais sorti et j'ai aussi écrit de nouveaux titres. J'ai eu deux propositions de label mais en lisant les contrats ça ne me convenait pas. J'ai donc pris encore du retard jusqu'au jour où j'ai rencontré le label avec qui j'ai pu me mettre d'accord. Je pense que ça valait le coup d'attendre car l'album qui sort maintenant me ressemble vraiment. Par contre je ne te cache pas que j'espère que pour la sortie du troisième album ça ira plus vite.

Et Cavale? Ce fut un tournant pour toi en te lançant dans une musique plus électronique?

Oui. Si tu veux, ça me permettait de travailler encore plus avec Valentin. Ce projet se rapproche plus du côté Massive Attack que j'aime beaucoup alors que Brune reste plus dans le côté pop.

Mais il y a un futur pour Cavale ou c'est un projet clos ?

C'est aussi en stand Bye. On a décidé de ne rien se fixer. Même si des fois, on se dit que ce serait bien de refaire quelque chose.

Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.
Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.

Tu me parlais tout à l'heure de Valentin Montu. En 2012 tu me le décrivais comme une véritable chance pour toi. C'est lui qui était venu te voir après un concert pour te proposer d'arranger tes chansons. C'est une complicité de 10 ans. Comment travaillez-vous ensemble ?

Généralement je fais mes chansons en guitare voix ou je peux faire des démos en rajoutant des sons ou des thèmes . Je commence toujours par la musique et ensuite je recherche le texte. Puis, je les lui fais écouter et il me donne son avis. Même si ça m'énerve, je dois bien reconnaître qu'il a souvent raison. Il me fait des propositions et il fait alors les arrangements. On a la même sensibilité musicale et on se comprend. On est unis à la vie comme à la scène et c'est vraiment très agréable.

Tu crées tes chansons rapidement ?

Ça dépend , il y a des textes que j'ai écrits rapidement comme la dernière chanson de l'album qui s'appelle « Comment feras-tu ? ».Mais cette chanson était comme évidente. En général je suis plutôt lente et en manque d'inspiration.

Tu t'obliges à écrire alors ?

Ça dépend, parfois ça vient comme ça. Après j'essaie d'avoir une rigueur d'écriture en y consacrant des moments précis. Je me dis que c'est en faisant que ça va venir. Et j'essaie donc de m'y tenir. Mais ce n'est pas simple car depuis quelques mois je suis maman et je suis bien occupée.

Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.

Comment as tu choisi les 11 chansons qui composent ce nouvel album « Sombre animal »?

Celles que j'ai sélectionnées c'étaient les meilleures. Par contre j'ai encore 3 ou 4 chansons qui pourraient figurées sur un troisième album.

Comment pourrais-tu présenter cet album ?

C'est un album qui réunit trois styles que j'aime : c'est pop par les mélodies, c'est rock avec l'utilisation des guitares et c'est électro avec la présence de boucles et de sons que Valentin a élaborés avec des machines. C'est assez dense et intense.. Il n'est pas forcément léger même si aujourd'hui on aime une musique avec la voix très mise en avant avec peu d'arrangements. Là ce n'est pas le cas. Moi ce que j'aime c'est le son d'une guitare, d'un synthé, d' une batterie. Je ne peux pas être subjuguée que par la voix.

Il y a plus d’introspection dans cet album. Tes textes traduisent plus de réflexion.

Oui tu as raison. Dans ce disque je me suis rendu compte que je me posais beaucoup de questions. Je me pose toujours beaucoup de questions. Je réfléchis sur la vie en général et notamment les relations amoureuses. Il est sûrement moins naïf et plus mature. Le temps et la vie sont passés par là et j'ai gagné en expérience.

Je me rappelle que ta chanson Paris te mettait des frissons en concert car elle était particulière pour toi. Aujourd'hui tu en as une autre qui te fait le même effet ?

« Comment feras tu ? » , la dernière de l'album. Si j'en avais une à retenir ce serait celle là. C'est celle qui me met les frissons. C'est celle que l'on a écrite en 5 minutes. C'est celle qui parle de mon père. Dans chaque album je fais une chanson pour mon père qui est décédé. Elle me touche donc plus particulièrement.

C'était donc un choix de clore l'album par celle là ?

Oui, parce que j'adore comment elle se finit avec la batterie et toutes ces guitares. J'aime bien quand ça finit en apothéose.

 

Brune présente Sombre Animal. Un album qui lui ressemble.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article