Lussi in the sky: l'envie de se rappeler et de réécouter...

Publié le par chauve-stephane

Lussi in the sky: l'envie de se rappeler et de réécouter...

C'était il y a cinq ans déjà. 

Cet article n'est dicté par aucune nostalgie mais par l'envie de se rappeler et de réécouter. 

Petit rappel pour ceux qui n'étaient pas avec nous en 2013: Lussi fait ses premiers concerts en 2008 après une rencontre: Benjamin Delacroix. L'année suivante, elle devient guitariste et choriste d'Anaïs qui découvre ses compositions et lui propose de faire ses premières parties. En 2010, c'est l'année de la Nouvelle Star. De cette émission, elle en sortira quatrième avec surtout l'avantage de s'être fait remarquer. Puis ce sera le premier EP qui cartonnera sur Itunes. 

En 2013; après de nombreux concerts, nous avons le plaisir de retrouver Lussi avec un album studio: Nebula. 

Après un contact internet, Lussi a tout de suite accepté de répondre à mes questions. 

Aujourd'hui Lussi a pris du recul, il nous reste juste les quelques mots qu'elle nous avait adressés. J'ai donc décidé de les repartager avec vous... juste pour se rappeler et réécouter!

Bonne lecture et bonne écoute...

 

Souvent les guitaristes masculins me disent qu’ils se sont mis à la guitare pour faire tomber les filles… Et toi alors? Pourquoi Tu t'es mise à jouer de la guitare? 

Ma motivation première était de pouvoir m'accompagner et de ne pas... avoir besoin d'un homme pour jouer de la musique:)

 

Comment naissent tes chansons?

Cela varie, soit on m'apporte un début de musique et je me pose dessus ensuite, soit j'apporte ma chanson guitare/voix et on peaufine à plusieurs. La plupart du temps ce sont les mots qui guident mes mélodies. C'est souvent comme ça lorsqu'on écrit en français, je constate que c'est plutôt l'inverse lorsqu'on écrit en anglais.

 

Ton album Nebula a été financé par tes fans via le site Octoo.  Va-t-il être dans la continuité de ton précédent EP ? 

Il sera dans la continuité sans vraiment l'être car il s'agit là d'un vrai disque produit, l'EP était plutôt un produit artisanal. Artistiquement, les moyens nous ont permis d'aller exactement où on voulait, on retrouvera notamment plus de sons électro eighties mais aussi plus de guitares, un beau son de batterie, de voix, etc. Ça reste un vrai disque de pop mais il est truffé de surprises, et il y a quelques chansons totalement inédites !

 

 

Lussi in the sky: l'envie de se rappeler et de réécouter...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article